News Ticker

Asie – West Med, Les trafics retours diminuent l’impact

Les volumes de l’Asie vers la Méditerranée ont été décevants jusqu’à présent en 2017, mais les expéditions dans le sens inverse sont en hausse, selon le consultant en expédition, Drewry.

À l’instar du commerce Asie-Nord-Europe, le marché du retour de la route Asie-Méditerranée / Afrique du Nord est actuellement au top. Les expéditions vers l’est ont augmenté de 16% par rapport à l’année précédente au cours des deux premiers mois de l’année 2017, ce qui a massivement éclipsé une baisse de 3 % dans le trafic vers l’ouest.

Les mêmes chiffres confirment que le trafic de conteneurs d’Asie vers la Méditerranée a progressé plus rapidement que vers l’Europe du Nord en 2016, en hausse de 2,5 % contre 0,3 %. Cependant, malgré le début lent de l’année, les dernières prévisions de Drewry pour le commerce Asia-Med à l’ouest enregistrent une légère amélioration du taux de croissance. La majeure partie de l’impulsion pour la croissance en cette année est susceptible de provenir de la section occidentale de la Méditerranée, du moment que les économies des pays Est de la région sont incertaines.

‘‘Le trafic vers l’Est-Ouest en cette année devrait revenir à une croissance similaire à celle observée en 2016, entre 2-3 %. La région de West Med est plus à l’aise que le East Med, mais les tarifs de fret continueront à subir la pression exercée par l’entrée de navires de grande taille’’, a déclaré Drewry.

Sur le front de la capacité, les secousses causées par la restructuration des alliances verront que les slots vers l’Ouest augmentent en mai au plus haut niveau depuis le mois d’août de l’année dernière, a informé le cabinet.

Par la suite, les transporteurs devront voir la hausse saisonnière attendue de la demande au cours des prochains mois, s’ils espèrent atteindre des facteurs de remplissage proches de 90 % pour supporter les taux.

Drewry a déclaré que, en dépit d’une foule de départs manqués en février pour répondre au Nouvel An chinois, ce n’était pas suffisant pour éviter que l’utilisation des navires vers l’ouest ne tombe à 64 %, ce qui était le pire niveau depuis près de deux ans.

 Source : Drewry

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*