News Ticker

Convention Ballast Water Management, L’initiative de la DMM

DMM ok

La direction de la marine marchande a organisé un séminaire pour la présentation des différents aspects de la convention « Ballast Water management » que le Maroc vient de ratifier à Londres. La convention adoptée le  13 février 2004, entrera en vigueur 12 mois après sa ratification par 30 États représentant 35% du tonnage de la flotte mondiale des navires de commerce.

Cette convention vise à empêcher la propagation d’organismes aquatiques nuisibles d’une région à une autre, en établissant des normes et procédures pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires.

En vertu de la Convention, tous les navires effectuant des voyages internationaux sont tenus de gérer leurs eaux de ballast et sédiments en fonction de certaines règles, conformément à un plan de gestion des eaux de ballast propres à chaque navire. Tous les navires doivent également avoir à bord un registre des eaux de ballast et un certificat international de gestion des eaux de ballast.

Selon M. Mohamed Reda Chakkor, directeur de la MM : « Ce séminaire s’inscrit dans la cadre de l’initiative de la DMM d’organiser une série d’événements auxquels prendront part les différents acteurs du secteur maritime pour échanger les connaissances et les expertises dans un domaine vital pour l’économie du pays».

Effectivement, une trentaine de personnes ont participé à ce séminaire représentant des compagnies maritimes, des sociétés de classification, l’institut supérieur d’Etudes maritime, la Marine Royale, La Gendarmerie Royale, La Santé publique et plusieurs cadres de la marine marchande et du secteur portauaire.

Le sujet a été développé en quatre présentations qui ont traité les aspects techniques et juridiques de la convention et ses répercussions sur le Maroc en tant qu’Etat de pavillon, Etat du port, Etat côtier, mais aussi en tant que pays menacé par l’invasion des organismes aquatiques nuisibles. Les exposés ont été présentés par M. Reda Cahkkor directeur de la marine marchande, M. Marzagui, chef de division de la navigation maritime à la DMM, M. Boughaleb chargé de la pollution à la DMM et M. Saber directeur de la branche maritime à la société de classification Bureau Véritas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*