News Ticker

La moitié pleine

A l’automne de 2014, à la fin de l’opération Marhaba 2014, deux responsables espagnols causaient dans un hôtel. L’un demanda à son compatriote : ‘‘Comment s’est déroulée la campagne ?’’ L’autre, le directeur d’une compagnie maritime active dans le trafic Ropax du Détroit, répond en se frottant les mains : ‘‘Cette année, c’est le top des tops !’’

Cet été, à la fin de l’opération Marhaba, des responsables  de la marine marchande et des responsables portuaires se sont réunis dans un événement en Andalousie. Ils ont discuté autour du sujet : ‘‘Le Détroit étroit et le Détroit large !’’. Pour nos voisins espagnols, le Détroit de Gibraltar est une opportunité pour le pays qui présente un grand potentiel qu’ils veulent élargir. C’est une vision stratégique.

Dans le même mois, des responsables de la marine marchande et des responsables portuaires se sont réunis dans un autre événement ici au Maroc. Ils discutaient au sujet de l’opération Marhaba 2015. Ils ont  tous déclaré avec fierté que cette année, il n’y a pas eu de problème ! Pour nos responsables, le Détroit de Gibraltar est une source de problèmes qu’ils veulent éviter. C’est notre vision à nous.

Le Détroit est une zone géographique neutre. C’est une opportunité pour ceux qui le voient sous cet angle. C’est une menace, un danger et une source de problèmes pour ceux qui considèrent la chose de cette façon.

Nous sommes déjà en 2016. La question du Détroit est toujours d’actualité et elle se joue dès les deux premiers mois de l’année. Les uns sont en train d’élaborer des stratégies pour l’élargir et les autres des plans A et B pour éviter les problèmes.

L’automne prochain, les uns et les autres vont parler de leurs récoltes. Les uns nous diront qu’ils ont augmenté les volumes, les chiffres d’affaires, les capacités, les emplois  et aussi les lignes. Les autres nous diront qu’ils ont évité les congestions, les accidents, les attentes des passagers et les grèves ! A chacun son approche et ses objectifs.

En considérant la moitié pleine du verre, nous félicitons tous ceux qui ont réussi à éviter les problèmes l’été passé et qui œuvrent maintenant pour éviter ceux de la saison prochaine. Cependant, nous nous demandons gentiment : Est-ce que cela va faire avancer le secteur ?

Hammou Jdioui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*