News Ticker

Le groupe A.P. Møller affronte les temps durs, Restructuration des activités et innovation

Pour A.P. Møller - Mærsk A / S, le troisième trimestre de l’année a été un trimestre déterminant de changements majeurs, où des solutions solides et viables ont été trouvées pour Maersk Oil et Maersk Tankers. En outre, A.P. Møller – Mærsk A / S a annoncé aujourd’hui que les sociétés Salling acquerraient les 19 % restants du groupe Dansk Supermarked. A.P. – Mærsk A / S s’attend désormais à un bénéfice sous-jacent positif (perte de 546 M USD).

La filière Transport & Logistics prévoit désormais un bénéfice sous-jacent (amélioration dans le négatif) d’environ 1 milliard USD et une amélioration de Maersk Line d’environ 1 milliard USD par rapport à 2016 (perte de 384 millions USD).
‘‘Je suis satisfait des accords conclus au T3 pour permettre à Total S.A. d’acquérir Mærsk Olie og Gas A / S et A.P. Møller Holding pour l’acquisition de Maersk Tankers A / S, ce qui indique une solide progression dans la séparation des activités Energie. Tandis que les solutions pour Maersk Drilling et Maersk Supply Service restent à définir avant fin 2018, le futur Maersk tirera encore plus parti de sa position de force au sein de Transport & Logistics’’, déclare Søren Skou, PDG de A.P. Møller – Mærsk A / S.
Transport & Logistics a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 14% à 8 milliards USD. La performance a été remise en cause par la cyber attaque de juin dont l’impact financier est de l’ordre de 250 à 300 millions de dollars. La cyber attaque a principalement touché juillet et août et la grande majorité de l’impact est liée à Maersk Line qui a déclaré un bénéfice sous-jacent de 211 M USD et un ROI positif de 4,3 %.
‘‘Le chiffre d’affaires de la filière Transport & Logistics a augmenté de 14 % et a été principalement tiré par la hausse des revenus de Maersk Line. Les fondamentaux du marché sont restés positifs avec une croissance globale du volume de conteneurs de 5 % au troisième trimestre par rapport à la même période de l’année dernière et une augmentation de l’offre nominale de 3 %. Cependant, les initiatives d’urgence liées à la reprise après la cyber-attaque ont entraîné une évolution négative des volumes de Maersk Line de 2,5 % et une augmentation du coût unitaire de 3,9 % à prix fixe du bunker’’, explique Søren Skou.
‘‘Transport & Logistics’’ continue de développer de nouveaux services numériques pour les clients offrant des produits meilleurs et plus simples tout au long de la chaîne d’approvisionnement. En septembre, Maersk Line a lancé la ‘‘Remote Container Management’’ pour les clients, qui permet aux clients d’expédier des marchandises réfrigérées avec une compréhension sans précédent de leur chaîne d’approvisionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*