News Ticker

Maersk Line n’a pas réalisé de profit, Nécessité de réviser la stratégie

Maersk Line, la plus grande compagnie de transport maritime de conteneurs au monde, a affiché une perte d’exploitation de 111 M $ (millions de dollars) et une perte nette de 151 M $ pour son activité de transport maritime de conteneurs au cours du deuxième trimestre 2016. La nécessité de réviser la stratégie du groupe s’impose pour sa compétitivité et sa pérennité.  

Les pertes enregistrées par le groupe A.P. Møller-Maersk dans le transport maritime de conteneurs ont fait chuter les bénéfices nets globaux dudit groupe jusqu’à 118 M $ pour le trimestre, comparativement à 1 086 M $ au cours du premier trimestre 2015. 

La société n’a fourni aucune indication sur l’état d’avancement de sa révision stratégique et structurelle, lancée en juin dernier, mais s’est contentée d’affirmer que le groupe reste ‘‘fort et financièrement viable’’ tout en assurant une croissance claire. Maersk prévoit de dévoiler les détails de l’examen à la fin de septembre, et le processus se concentre sur la question de savoir si ‘‘le groupe doit rester tel qu’il est, ou s’il doit être scindé’’.

La nomination de Søren Skou, en juin de cette année, au poste de président directeur général du groupe constitue un grand indice sur l’orientation future du groupe. Skou a de solides pouvoirs sur le transport de conteneurs et il détient toujours le rôle concurrent en tant que PDG de Maersk Line. Cela indique clairement que le transport de conteneurs restera au centre de la nouvelle stratégie du groupe l’APM-M, même s’il est aux prises avec de forts vents contraires dans tous ses domaines d’activités stratégiques y compris les ports, la logistique, la production et le forage pétrolier et gazier, les camions-citernes et les services maritimes à l’offshore.

Ce qui est moins clair pour le moment est de savoir si les deux autres unités de transport de conteneurs liées à A.P. Møller-Maersk, c’est-à-dire APM Terminals (APMT) et Damco, pourraient lui rester attachées ou seraient cédées entièrement, à la suite de la révision stratégique. Du côté des terminaux, le contrôle exercé par APMT sur les terminaux à conteneurs clés au sein du réseau mondial Maersk Line a contribué positivement à la performance de l’exploitation de Maersk Line.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*